© 2018 Lucie-Rose - 

Proudly created with Wix.com

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Ma sélection d'articles pour toi!

Briser les tabous avec Lax-A-Day

10/01/2020

1/6
Please reload

Restons connectées

Shopping.CA, le sauveur de Noël!

11/12/2019

Hello tout le monde,


À moins de vivre dans une grotte, vous êtes sans doute déjà bien plongés dans la frénésie des fêtes ! Je ne sais pas pour vous mais moi, chaque année, j’ai bien de la difficulté à planifier mon horaire pour que tous mes cadeaux soient achetés à l’avance…En vrai, je me réveille souvent le 22 décembre en réalisant qu’il me manque plusieurs cadeaux ! Je fais définitivement partie de la team dernière minute. 

D’un autre côté, les emplettes des Fêtes devraient pourtant m’emballer (nonon ce n’est pas un jeu de mot hihi) puisque je préfère DE LOIN offrir que de recevoir des cadeaux ! Je vous avoue que j’ai un long passé de réception de cadeaux douteux, tellement, qu’à chaque ouverture de cadeau, je me prépare toujours à faire mon visage le plus expressif pour montrer ma joie. Bon, je sais que c’est l’intention qui compte mais pour vous donner une idée, mon chum, que je ne nommerai pas haha, il y a quelques années, m’avait fait croire qu’il allait me demander en fiançailles puisqu’il y avait une petite boîte carrée emballée sous le sapin. J’étais TELLEMENT sure d’y retrouver une bague que vous vous imaginez ma déception quand j’ai ouvert le cadeau pour y découvrir….des capsules de café qui allaient avec la nouvelle machine qu’il venait de m’offrir ! WHAT ? 

 

Bon, ne vous inquiétez pas, la demande en fiançailles est venue quelques semaines plus tard mais je vous avoue que depuis cette année-là, je me suis mise à redouter un peu les séances de déballage de cadeaux de Noël. Les pires cadeaux que j’ai reçu dans le passé ? Je pourrais en nommer plusieurs mais je vous avoue que des linges à vaisselle et des cuillères en bois quand j’avais 10 ans, ça, ça demeure épique ! 

Vous allez peut-être me dire que je suis difficile et que c’est l’intention qui compte et oui, vous avez bien raison ! C’est pour ça que cette année, plutôt que d’offrir un cadeau qui risquerait de se retrouver dans la liste des pires présents ou qui surtout, ne serait pas utile pour la personne, j’ai découvert les cartes cadeaux Shopping.ca ! Une carte-cadeau, ça se prend toujours bien, mais quand on peut choisir à quelle boutique on souhaite l’utiliser, alors là on jase ! Petite parenthèse ici pour vous dire que j’ai déjà reçu une carte-cadeau de chez Chasse et Pêche quand j’étais adolescente…Ce sera tout haha! Je vous parlais de cadeau utile, vous comprendrez que celui-ci ne l’a malheureusement pas été pour moi.

 

Shopping.ca, c’est une carte-cadeau qui nous apporte 1001 possibilités ! En fait, que l’on soit partout au Canada, on peut acheter cette carte, y mettre le montant souhaité et la faire parvenir par courriel ou la récupérer directement dans les centres commerciaux participants ! Au Québec, Shopping.ca est disponible à Laurier Québec, à Place Ste-Foy au Centre Eaton de Montréal et à Place Montreal Trust. On peut donc acheter la carte au service à la clientèle et elle sera acceptée dans les 4 centres commerciaux participants du Québec (et tous ceux au Canada) !

Perso, c’est totalement le genre de cadeau que j’aimerais recevoir puisque je pourrais aller m’acheter quelques jolis morceaux de vêtements, de belles bottes d’hiver chaudes ou, le sac à couches dont je rêve depuis longtemps ! 

 

Alors que vous soyez à la dernière minute cette année ou si vous voulez vraiment faire plaisir à votre entourage sans trop connaître ses goûts, Shopping.ca sera assurément votre sauveur ! Une carte-cadeau qui peut être dépensée dans une centaine de marchands, on aime tellement ça ! 

Je vous invite à CLIQUER ICI pour plus de détails ! 

 

Alors vous, c’est quoi VOS pires cadeaux reçus aux Fêtes ?

 

Bisous xox

Lucie-Rose

#Commandité : Cet article est commandité par Shopping.ca. Toutes les opinions émises demeurent les miennes et n’engagent que moi.

 

Photos par Nathalie Godin Photographe

Please reload