© 2018 Lucie-Rose - 

Proudly created with Wix.com

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Suivez-moi sur les réseaux sociaux

Ma sélection d'articles pour toi!

On teste le nouveau Kia Telluride 2020!

11/11/2019

1/6
Please reload

Restons connectées

Vie de blogueuse: je suis SNOB...

07/07/2018

Salut tout le monde!

 

Je sais que vous appréciez les articles dans la section "vie de blogueuse" et je réalise que ça fait un petit moment que je ne vous en ai pas écrit! En fait, je ne vous le cacherai pas, ma propre "vie de blogueuse" me tient pas mal occupée ces derniers temps et j'en suis très fière. Je suis fière d'avoir bâti en 6 ans, une entreprise à mon image, qui me permet aujourd'hui de payer mon loyer, mes factures en plus de me gâter IMMENSÉMENT, ma famille et moi! 

 

J'ai eu envie aujourd'hui de vous parler un peu de mon parcours psychologique qui m'a menée où je suis aujourd'hui. Je n'ai pas la prétention de dire "la clé vers le succès" parce que je pense que le succès est relatif à chaque personne mais tout de même, j'ai envie de vous parler de comment je vois les choses dans ce métier où, on ne se le cachera pas, la compétition est ultra présente. 

 

Du plus loin que je me souvienne, on m'a toujours traitée de "snob" et je vous avoue que je ne le vois plus vraiment comme une insulte. Quand j'ai lancé mon blogue, j'avais même pensé l'appeler "La snob" en clin d'oeil à comment les gens me voient dans la vie. En fait, je suis à la base, une personne solitaire qui trace sa propre route, sans réellement regarder ce que fais le voisin. Sans blagues, quand je fais mon épicerie, je me concentre sur mon panier, je ne regarde pas vraiment les gens, tellement que je peux passer à côté de ma meilleure amie sans la remarquer. J'ai toujours été comme ça. Je vais remarquer ce qui est important par contre et être très ouverte aux autres, à leurs bonheurs, leurs petits et grands malheurs. 

Je suis snob mais à ma façon, dans le sens où je fais mon chemin, je me concentre sur mes objectifs, je pense que cela m'a mené à ne pas être envieuse non plus, du moins, je travaille fort au quotidien pour ne pas l'être et si ça m'arrive, je trouve vite des façons de relativiser. Je trouve que la jalousie est un grand défaut et je pense sincèrement que c'est celui qui mettra le plus de bâtons dans les roues d'une entrepreneure. 

 

J'ai eu envie de vous écrire ces quelques lignes pour vous dire de vous aussi, devenir un peu plus snob. De ne pas envier ce que possède le voisin, de ne pas envier le succès de l'entreprise d'à côté et de vous concentrer sur vos petites affaires. Le succès est arrivé pour moi le jour où j'ai commencé à faire ceci. Dans ma vie privée, je n'ai jamais été une fille de "matériel". Je n'ai jamais possédé de vêtements griffés, de chaussures à plus de 40$ ou de sacoches qui ne venait pas d'une friperie (oui oui, je suis simple comme ça). Donc pour moi, de ne pas envier les choses matérielles d'un ami, d'un voisin, ça n'a jamais été difficile. Je me dis que j'ai ma famille, ma maison que j'aime d'amour, retapée de mes mains avec beaucoup d'efforts et de passion, qu'on est en santé, heureux, qu'on a la chance de se gâter au restaurant quand on le souhaite et de s'organiser quelques petites escapades par année et ça me rend totalement,profondément heureuse. 

 

Par contre, dans mon métier, c'est sûr que c'est facile de tomber dans la comparaison. La vie des autres influenceurs/blogueuses/youtubeuses est tellement exposée (comme la mienne) que c'est facile d'avoir une vitrine directe sur leur succès. On se dit "BON, elle a été payée par cette marque qui à moi m'a dit qu'elle n'a pas de budget pour des campagnes", "BON, elle a reçu ce colis et pas moi, "BON, elle est invitée là et pas moi", etc. 

 

J'ai envie de dire aux nouvelles blogueuses et même à nos abonnés, d'être heureuses du succès des autres, des réussites et de ne pas tomber dans le panneau de la jalousie. Oui on voit le positif en majorité mais on ne voit souvent pas les échecs, les déceptions, le travail acharné qui ont mené à ce succès. De mon côté, j'ai mis 4 ans de façon bénévole avant de toucher un sou! J'ai eu plusieurs refus avant qu'une marque n'accepte de travailler avec moi sur du contenu commandité et j'en ai encore aujourd'hui, même après 6 ans, je dois constamment faire mes preuves! C'est tellement normal! On ne peut pas être choisie pour tout, on ne peut pas être invitée partout, on ne peut pas recevoir tout ni plaire à tout le monde.

C'est sûr que c'est un processus qui peut être long pour certaines personnes parce que, comme je le dis, Instagram surtout est tellement là pour nous lancer le bonheur et le succès des autres au visage que ça peut être difficile de s'en détacher mais je vous dis, le succès viendra à vous quand vous l'aurez fait! Tsé, le succès d'une personne n'a jamais enlevé celui d'une autre! Il y aura de la place pour tout le monde, des réussites pour tout le monde et je pense que le monde du marketing d'influence est assez grand pour donner sa chance à tout ceux qui le méritent, qui travaillent fort pour créer du contenu de qualité qui se démarque! 

 

Ça m'est arrivée une fois cette année d'être réellement déçue d'une situation, au point où j'ai du quitter les réseaux sociaux pour 2 jours (moi qui publie tous les jours de nombreuses insta stories). J'ai senti qu'une chose qu'on m'avait un peu fait miroiter me glissait entre les mains. J'ai été triste, démontée puis j'ai remis mon chapeau de snob et je me suis concentrée sur mon propre succès, qui dépasse déjà tellement mes attentes les plus folles! Je me suis dit que plein de gens rêveraient d'avoir ce que j'ai, de travailler avec autant de belles marques, de vivre d'un métier qui me passionne au plus haut point, de recevoir autant de belles nouveautés, d'être invitée dans des restaurants, des spectacles, des voyages, etc. 

De mon concentrer sur mes propres affaires, ce n'est pas d'être égoïste. Au contraire, c'est de garder mes objectifs en tête et d'y arriver plus rapidement que si je m'étais arrêtée envier le voisin. Un exemple concret: En janvier dernier, je m'étais donné comme objectif de développer davantage le côté foodie sur le blogue! Parce que oui, j'adore les cosmétiques et la mode mais je suis aussi une grande passionnée de cuisine! Je n'aurais JAMAIS cru décrocher autant de beaux partenariats et campagnes foodies! 

 

En seulement 6 mois, j'ai travaillé sur du contenu commandité avec Iögo, Exceldor, Crispy Minis, Boston Pizza, Restos Plaisirs (Jaja et Cochon Dingue), Metro, Le Choix du Président, Yuzu Sushi, etc! C'est incroyable pour moi qui à la base, était considérée comme une blogueuse beauté uniquement. 

C'est pour toutes ces raisons qu'aujourd'hui, je suis toujours la première à aller encourager mes collègues blogueuses/influenceurs qui réussissent, qui signent de magnifiques contrats, qui vivent d'un métier qu'elles ont forgés, qui se démarquent par leur personnalité pétillante. Alors, quand vous verrez les hashtags #Ad ou #Pub, je vous invite à faire de même, à aller donner de l'amour à ces merveilleux créateurs qui ont su bâtir un tout nouveau genre d'empire, à la sueur de leur front (croyez-moi sur parole, c'est beaucoup de travail pour en arriver à une campagne commanditée). 

 

Pour moi, la prochaine étape dans ma carrière est de développer le côté voyage! Je croyais que ce serait un objectif pour 2019 mais au rythme où vont les choses, je peux officiellement dire que je me met sur cet objectif dès maintenant! Ça rapporte de s'occuper de ses affaires hein?

 

Sur ce, je retourne à mes snobineries!

Bisous tout le monde! 

xox

Lucie-Rose

 

Please reload